7 secrets pour créer un super jeu vidéo mobile

7 secrets pour créer un super jeu vidéo mobile

Pourquoi est-ce que certains jeux marchent mieux que les autres? Quel est leur secret ? La plupart des développeurs n’ont pas les ressources de gros studios de jeux vidéo et ne savent pas par quoi commencer. Rien ne sert de partir tête baissée en pensant que son jeu vidéo va cartonner tout seul le jour de la sortie. Dans ce marché très concurrentiel, il faut être malin et efficace. Voici 7 secrets de professionnels pour créer un bon jeu vidéo mobile.

Analyser le marché

Pour cela, il suffit de prendre son smartphone, d’ouvrir l’application Google Play Store ou l’AppStore puis de regarder les classements des jeux vidéo.

Choisir le genre de jeu identique à son concept puis télécharger les meilleurs jeux pour les tester et les analyser. Quel est leur gameplay ? Leur modèle économique ? Qu’est-ce qui est amusant ? Et qu’est-ce qui l’est moins ?

Il va falloir adapter son concept de jeu au marché mobile et extirper les idées de gameplay et les features qui vont en faire un jeu unique.

(Threes!)

Connaître sa cible

Prochaines étapes :

  • Identifier les jeux similaires ;
  • Lire les commentaires pertinents ;
  • Se renseigner sur le studio et l’éditeur ;
  • Comprendre comment fonctionne leur modèle économique ;
  • Identifier les genres de personnes qui aiment ce jeu ;
  • Cerner leurs goûts et leurs habitudes de consommation ;

Exemples :

Un joueur d’Hyper-Casual Games n’est pas habitué à payer avant de jouer (Premium), mais il est habitué à regarder des publicités en échange.

Un joueur de JCC (Jeu de cartes à collectionner), est très familier aux achats InApp de « Boosters ».

Créer un prototype gameplay

Le gameplay est l’ingrédient le plus important dans les jeux mobiles. Inutile de s’attarder sur l’aspect esthétique, si les mécaniques de jeux ne sont pas amusantes.

Donc, la première étape est d’expérimenter des concepts de jeux via des prototypes, sans graphismes, sans son, avec le minimum de contenu.

« Créer un jouet avant de créer un jeu »


En utilisant des moteurs de jeux comme Unity 3D, Game Maker Studio, Godot Engine, Construct 3 ou Unreal Engine Editor, il est très facile de produire un prototype.


Ensuite, il faudra bien évidemment l’exporter sur un vrai mobile, le faire tester à d’autres personnes et en tirer des conclusions rapidement :

  • Est-ce que l’expérience de jeu créée correspond au concept de base ?
  • Qu’est-ce qui est amusant ?
  • Qu’est-ce qui est ennuyeux ?
  • Est-ce intuitif ?
  • Etc.

(Exemples avec un de prototypes de jeu d’avion de Benoît)

Avoir un jeu captivant dès les premières secondes

Des milliers de jeux mobiles sortent chaque jour. Pour capter les joueurs. Il faut arriver à élaborer des mécaniques faciles à comprendre et funs instantanément. Si dans les 30 premières secondes du jeu, le joueur ne s’amuse pas, c’est terminé ! Le joueur partira.

Par exemple, pour un jeu Hyper-Casual ou Casual : Un GIF animé du gameplay doit donner envie aux joueurs de télécharger le jeu et de comprendre les règles. Un tutoriel ne doit pas durer longtemps, sinon, cela veut dire que les mécaniques sont complexes à expliquer.


Monétiser

Ensuite, on peut définir comment monétiser l’application en fonction de la cible et du gameplay :

En choisissant un modèle économique :

  • Premium : téléchargement payant ;
  • Freemium : téléchargement gratuit, mais contenu payant ;
  • Free to Play : téléchargement gratuit sans limite de contenu ;
  • Diffuser des publicités dans le jeu ;
  • In App Purchases : consommables ;
  • In App Purchases : non consommables ;
  • Abonnement ;

Softlaunch

Une version jouable, mais non définitive devrait suffire à tester son potentiel. En publiant sur l’AppStore un jeu vidéo mobile dans un ou quelques pays, il est possible de savoir si le jeu va plaire au plus grand nombre.


L’acquisition d’utilisateurs permettra de récolter des données intéressantes et de savoir si le jeu vaut la peine d’être continué.


Quelques centaines de dollars en publicités Facebook suffisent pour tester un jeu en softlaunch.

Analyser les données


La rétention :

La rétention est le chiffre le plus important. Il s’agit du pourcentage de joueurs qui reviennent sur l’application. Plus le chiffre est élevé, plus les joueurs apprécient le jeu.

Jour 0 : jour du premier lancement de l’application

Jour 1 : à environ 40%, c’est intéressant, en dessous de 30% c’est bien, mais pas viable à long terme.

Jour 7 : idéalement au-dessus de 10%.

(Exemple de rétention avec l’un de jeux mobiles de Benoît)

CPC, Le coût par clic :

Le coût par clic des publicités diffusées doit être assez bas. Sinon, cela veut dire que le jeu n’est pas assez « sexy » pour attirer les joueurs.

D’autres données doivent être analysées comme le DAU (Daily Active Users), le nombre d’installations organiques et le CPI (Cost Per Install) qui doit être en dessous de 0.3$.

Ensuite ?

Si le softlaunch n’est pas concluant, cela veut dire qu’il y a un problème. Dans ce cas, il faut travailler par itérations pour améliorer les chiffres ou bien abandonner le projet.


Dans son blog , Benoît donne toutes les astuces pour créer son jeu vidéo indépendant : trouver un éditeur, rentabiliser ses créations et faire de bons jeux vidéo.

Si vous avez d’autres astuces, ajoutez les commentaires.

Bon dev et à bientôt !

L'article de Benoit Frelson.

Share it via Page 1 Created with Sketch.

Apptica is №1 Mobile Ad Intelligence Tool

We let our partners to get UA / Monetization / Creative insights, SDK Intelligence, downloads & revenue and much more!

Create an Account Request a Demo